Oskare : la bière parisienne brassée sous le blocpark

Mercredi, 21h30. Nous avons rendez-vous au 35 rue des Grands Champs dans le 20ème arrondissement pour découvrir une brasserie artisanale. Nous sommes chez Arkoze, le leader de l’escalade indoor en France. Et pourtant, c’est bien ici, quelque part sous nos pieds que se trouve la brasserie Oskare

L’histoire d’Oskare

A l’origine de cette brasserie il y a Loulou (Louis Eyméoud), un passionné qui voit naître en lui ce besoin de créer sa propre bière en découvrant la Craft Beer (microbrasserie) dans les petits pubs de Singapour.

Il y a aussi Arkose, cette salle d’escalade en bloc à la fois lieu de vie / restaurant / bar / studios de bien-être, avec cette folle envie de travailler local, éco-responsable et d’offrir une boisson à son image pour les sportifs qui viennent ici. Puis un jour, une rencontre et Loulou devient le créateur des recettes, LE brasseur derrière chaque bière Oskare.

Une soirée avec Louis

Assis sur des clubs avec en fond les tumultes des grimpeurs, Louis nous conte l’histoire et les origines de la bière. Il nous parle maltage, trempage, germination, brassage, fermentation, avant de nous apprendre comment déguster une bière. Plus habitués au vin, nous découvrons que la bière a également ses codes : couleur, tenue de la mousse, arôme, pétillement, puissance ou douceur, mordante ou liquoreuse…

Il est temps à présent de se diriger vers la brasserie. On passe sous les blocs d’Arkose, devant le studio de yoga. Des photos affichées nous montrent la voie. Nous y voilà !

Nous entrons dans le grand hangar où se déploie les différentes composantes de la micro-brasserie : les différents malt, houblons, levures, la chaine d’embouteillage, les cuves de brassage et de fermentation… Le tout très bien présenté par Louis.

cuves brasserie Arkose Paris Nation

La dégustation

Louis brasseur d'Oskare à Arkose Nation

La première est une exclusivité (et notre préférée !). Pas encore baptisée, il s’agit d’une IPA 50% orge 50% Sarrasin avec une carbonatation naturelle en bouteille. Sa douceur en bouche en fait une bière étonnante très agréable.

La deuxième « Pincette », est aussi une IPA qui, contrairement à sa petite soeur, a un goût herbacé et fruité avec une amertume franche.

On change de catégorie avec la troisième : « Nofoot ». Il s’agit d’une tripel au goût rond. Avec 7 degrés, on retrouve un parfait équilibre entre alcool et sucre.

Pincette et NoFoot, les bières de la brasserie parisienne Arkose

A la fin de la dégustation, un coup d’oeil étonné et surpris sur la montre, Louis a arrêté le temps à travers le parcours historique, technique et de dégustation qui nous a fait oublié un instant que nous étions en plein centre de Paris dans une salle d’escalade ! Passionné et passionnant, il crée différentes bières avec chacune leur histoire propre. Elles sortent des sentiers battus en étant toutes agréables les unes que les autres. Merci pour ce moment.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

Soyez le premier à commenter


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.